ladepeche
Image default
Alerte info BENIN OPINION

COMMUNIQUE DE LA COORDINATION GENERALE DE LA RÉSISTANCE BÉNINOISE DANS LA DIASPORA/La CG/RBD condamne fermement l’embargo et appelle à son annulation

La  Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora (CG/RBD) canal historique, par un communiqué en date du 14 janvier 2022, fait à Paris, « Condamne fermement » l’embargo décrété par la CEDEAO et appelle à son annulation. La CG/RBD canal historique les sanctions qu’elle qualifie de « cruelles ». Cette organisation de la Diaspora fustige la participation du Président du Bénin, Mr Patrice Talon à ce qu’elle qualifie de « provocation contre le peuple ». D’autant, selon la coordination générale, que le président Béninois « a toujours montré son mépris pour la volonté populaire ». Lire le communiqué

COORDINATION GENERALE DE LA RESISTANCE BENINOISE DANS LA DIASPORA – canal historique

DECLARATION A PROPOS DES SANCTIONS DE LA CEDEAO CONTRE LA REPUBLIQUE DU MALI

La  Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora (CG/RBD) canal historique est engagée dans la lutte émancipatrice aux côtés du peuple du Bénin. Face à la crise à laquelle est confronté le peuple frère du Mali, elle a décidé de rendre publique  la présente déclaration  en soutien à son combat pour l’émancipation.

Réunis en sommet extraordinaire à Accra le dimanche 9 janvier 2022, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont sévèrement sanctionné la République sœur du Mali sous prétexte de non respect des dates des élections par les responsables de la transition. Les sanctions suivantes ont été prises :

– Fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali ;

– Suspension des transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO et le Mali ;

– Gel des avoir de la République du Mali dans les banques centrales de la CEDEAO ;

– Suspension du Mali de toute aide financière des institutions financières de la CEDEAO

(BIDC et BOAD) et activation de la « force  en attente de la CEDEAO ».

Dans cet embargo, seuls les produits de première nécessité pourront continuer à circuler. Et sans surprise, la communauté dite internationale, la France en tête, le soutient.

La CG/RBD c.h. considère que ces sanctions sont tout simplement cruelles et la participation du Président du Bénin Mr Patrice Talon à cette provocation contre le peuple malien n’est pas surprenante. Il a toujours montré son mépris pour la volonté populaire.

La CG/RBD c. h.  :

– Condamne  fermement cet embargo et appelle à son annulation ;

– S’interroge sérieusement sur le rôle que joue la CEDEAO dans son accompagnement des Etats et de leurs peuples en difficulté ;

– Affirme que par cet embargo, la CEDEAO confirme piteusement son rôle du bras exécutant des puissances impérialistes en général et français en particulier contre l’émancipation des peuples de la sous-région ouest africaine d’expression française ;

 – Déclare que par le biais des assises nationales, le peuple malien en toute souveraineté a défini clairement ses priorités. Il doit être respecté dans ses choix ;

– Félicite et encourage le peuple du Mali dans son combat pour la souveraineté et pour son patriotisme ;

– Rappelle que les luttes du peuple malien s’inscrivent dans les luttes qui se mènent à l’échelle continentale et les servent. Elles doivent être encouragées et soutenues sur tous les plans.

– Observe avec grande satisfaction les soutiens qui se constituent spontanément  tant à l’intérieur qu’à l’extérieure du Mali face à l’agressivité de la CEDEAO.  Ces soutiens doivent s’intensifier pour se généraliser sous des formes diverses à travers le continent africain  ainsi que dans la diaspora afin de faire échec au plan diabolique de la CEDEAO.

Unis, les peuples africains vaincront !

Vive la lutte émancipatrice du peuple malien !

Fait à Paris le 14 janvier 2022.

La Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora, canal historique

Related posts

En exil depuis deux ans, Sébastien Ajavon souffle une bougie de plus: Noyé anniversaire, Séba

ladepeche

Veille citoyenne/Bénin:Société civile sous anesthésie

ladepeche

Covid-19/Le Burkina Faso interdit officiellement l’usage de l’Apivirine du Béninois Valentin Agon

ladepeche

Laissez un commentaire